Interpellation

A l’heure où le Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) nous alerte sur les conséquences d’un réchauffement climatique de +1,5°C, 13 collectivités* et quatre associations** ont interpellé le groupe Total le 23 octobre 2018 pour dénoncer l’absence, dans son plan de vigilance, de référence au risque climatique et de mise en place d’actions adaptées pour le réduire.

A travers cette action, ils demandent au groupe Total de se conformer aux exigences légales de la loi du 27 mars 2017 relative au devoir de vigilance des sociétés mères et entreprises donneuses d’ordre et de respecter l’engagement de la France lors de l’Accord de Paris, de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C.

Le choix d’interpeller le groupe Total n’est pas anodin. En effet, l’entreprise est la première émettrice de gaz à effet de serre (GES) en France et fait partie des 19 plus grands émetteurs de GES dans le monde depuis 1988***. A elle seule, elle est responsable de 0.9% des émissions mondiales.

Les parties prenantes ont donc estimé primordial que le groupe se conforme aux exigences légales et engage une transition énergétique exemplaire. Cette action envoie un message d’utilité publique au groupe ainsi qu’à toutes les entreprises concernant l’effort mondial de lutte contre les changements climatiques. Elle ne concerne donc pas seulement les intérêts de la France puisque les impératifs écologiques sont transfrontaliers : l’action rejoint ainsi le mouvement mondial en faveur de la justice climatique aux côtés d’autres collectivités (San Francisco, New-York, Londres pour ne citer que les plus connues).

Les collectivités et associations engagées dans cette interpellation envoient donc un message fort au monde économique : il est nécessaire que l’effort mondial de lutte contre le réchauffement climatique soit partagé par l’ensemble des acteurs et pas seulement par les autorités publiques.

Ainsi, les collectivités ne réclament pas d’argent mais l’instauration d’une politique industrielle ambitieuse de la part de Total, afin de protéger le bien commun qu’est le climat.

Collectivité territoriale, vous souhaitez rejoindre cette action ? Contacter Les Eco Maires via contact@ecomaires.com

Retrouvez la lettre d’interpellation : ici

*Arcueil, Bayonne, Bègles, Correns, Est-Ensemble Grand Paris, Grande-Synthe, Grenoble, La Possession (la Réunion), Mouans-Sartoux, Nanterre, Saint-Yon, Sevran et Vitry-le-François.

**Les Eco Maires, Notre Affaire à Tous, Sherpa, ZEA.

***Rapport Carbon majors de Richard HEEDE.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s