Ce jeudi 10 mars 2022, notre Tour de France de la Biodiversité à fait étape à Bordeaux. Les élus en charge de la nature en ville et de la mobilité nous ont réservé un accueil chaleureux et ont  introduit la matinée d’échange par une présentation de la politique biodiversité de Bordeaux, axée vers la lutte contre les îlots de chaleur et l’effondrement de la richesse du vivant. Ont ensuite été écoutés nos partenaires à cette étape, à savoir l’OFB, le CEREMA et CITEO.

L’intervention de l’OFB, portée par Solène Faure, a été l’occasion, pour les élus présents, d’approfondir les sujets des Atlas de la Biodiversité Communales et des Territoires engagés pour la Nature, dispositifs faisant particulièrement écho à la politique mise en place par la ville. Muriel Saulais, intervenante pour le CEREMA a traité les enjeux de l’intégration de l’eau en milieu urbain et l’entreprise à mission CITEO, représentée par Vincent Etchelamendy, a porté une présentation sur la gestion des déchets  ainsi que sur ses engagements pour la biodiversité.

Cette matinée fut riche en échange et en réflexion, les élus présents interpellant les participants sur les possibilités d’adaptation des projets et politiques présentées dans une commune de l’échelle de celle de Bordeaux, notamment sur la question de la mise en place de systèmes de tris efficients.

La LPO et l’Association Cistude Nature étaient également présentes à cette matinée et ont participé à enrichir le débat par une participation active aux échanges.

Monsieur le Maire s’est ensuite joint à nous, poursuivant les échanges entre les participants à cette matinée autours de spécialités culinaires bordelaises. 

L’après midi fut dédiée à la présentation des actions d’aménagement urbains mis en place par la mairie de Bordeaux pour lutter contre les ilots de chaleur, à l’occasion d’un circuit à vélo. Monsieur Didier JeanJean, adjoint au maire en charge de la nature en Ville et des quartiers apaisés, nous a présenté les projets de revégétalisation de zones de parking, à l’origine d’une forte concentration de chaleur. Ces projets, déjà développés sur plusieurs sites, reliés par des corridors écologiques, permettent et doivent permettre une réappropriation de l’espace par les habitants, et l’adoption d’une nouvelle culture de mobilité, privilégiant l’auto-partage.

Par sa politique d’aménagement urbain, la Ville de Bordeaux souhaite réintégrer la nature et la biodiversité en ville, participant de la sorte à la transition climatique, axe majeur du nouveau mandat municipal.

Retrouve nous dans la presse : SudouestNouvelle Aquitaine AQUITAINEONLINE

Twitter Les Eco Maires
Twitter Les Eco Maires Afique
Archives
%d blogueurs aiment cette page :