D’ici 2030, la production mondiale de déchets plastiques pourrait augmenter de 41% et la quantité accumulée dans l’océan pourrait doubler et atteindre 300 tonnes. A ce rythme en 2050, alors que la population mondiale approchera des 10 milliards d’individus, il y aura autant de tonnes de plastiques dans l’océan que de tonnes de poissons.

Aujourd’hui, la population prend de plus en plus conscience du fléau des déchets marins qui représentent à 80 % des débris d’origine terrestre, notamment grâce à la diffusion d’images d’espèces du milieu marin sur les réseaux sociaux révélant les conséquences désastreuses du plastique sur l’écosystème marin.

L’association Les Eco Maires aide à cette prise de conscience à travers le projet « La mer commence ici ». Cette campagne de sensibilisation auprès de la population informe les habitants et visiteurs et  insiste sur les conséquences de l’incivilité sur l’environnement. A travers ce projet commun, les villes ont la volonté de réduire la quantité de déchets terrestres dans les cours d’eaux, de préserver la qualité de l’eau et l’écosystème marin mais aussi des villes, et de modifier le comportement des citoyens. 

%d blogueurs aiment cette page :